SNALC

A Monsieur le Premier Président de la Cour des Comptes

Vous avez émis l’idée que les enseignants soient plus présents dans les établissements scolaires. Aussi, ai-je l’honneur de vous prier de bien vouloir accepter de venir voir les conditions de travail au sein de la salle des professeurs de mon établissement.

À Monsieur Migaud, Premier Président de la Cour des Comptes.
Objet : rapport : « Gérer les enseignants autrement : une réforme qui reste à faire ».

Monsieur le Premier Président,

Vous avez émis l’idée que les enseignants soient plus présents dans les établissements scolaires. Aussi, ai-je l’honneur de vous prier de bien vouloir accepter de venir voir les conditions de travail au sein de la salle des professeurs de mon établissement.
J’espère que lors de votre venue, nous ne serons pas victimes d’une rupture de stock de papier pour le photocopieur, d’une panne de ce dernier, d’un dysfonctionnement du réseau informatique ou encore d’un problème de connexion internet.
Je vous prie d’excuser, par avance, le brouhaha ambiant lorsque nous nous pencherons ensemble sur la préparation d’un cours d’éco-droit qui intègre toutes les dernières nouveautés législatives, ou sur la correction de copies.
Enfin, si vous acceptez cette invitation, je vous serai très reconnaissante de bien vouloir m’en informer 48h00 à l’avance, afin que je puisse m’assurer qu’il y aura suffisamment de chaises pour nous permettre de nous asseoir.
Dans l’attente de votre visite, je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier Président, l’expression de mon profond respect.

Valérie L.
PLP GA Académie de Versailles