SNALC

LE FONCTIONNAIRE DOIT FONCTIONNER (ou pas quand ça l’arrange…)

Rappelez-vous, c’était il y a 2 ans

Le SNALC a été l’un des premiers à dénoncer les formations proposées qui conduisaient à un "formatage" des esprits nécessaire à l'application de la Réforme du collège voulue par Mme Vallaud-Belkacem[1].

Il a été le seul syndicat à présenter des pistes pour contourner la Réforme, sachant pertinemment qu’elle allait nuire à nos élèves (et c’est un euphémisme !).

Le SNALC est alors entré en résistance[2].

C’est ainsi qu’une nuée de critiques s’est abattue sur lui : le SNALC n’accepte pas la modernité, le SNALC est un dissident, le SNALC est un mauvais coucheur…

Chefs d’établissement et IPR ont su nous rappeler que le fonctionnaire se doit de fonctionner.

Quelle ne fut donc pas notre surprise quand nous sommes tombés sur cet article du Café pédagogique : « Primaire : Rentrée dans le malaise chez les inspecteurs »

En effet on peut y lire que les enseignants du primaire qui refusent d’appliquer la Réforme du Ministre J. M Blanquer seront soutenus par certains de leurs IEN : « le 31 août les deux syndicats d'inspecteurs du primaire, le SIEN Unsa et le SNPI Fsu, signent le communiqué en soutien aux enseignants » de même « 5 syndicats enseignants (Se Unsa, Sud, Cgt, Snuipp et Sgen) , à côté d'associations pédagogiques, ont annoncé qu'ils "apporteront leur soutien aux enseignants et aux équipes qui refusent de mettre en œuvre ces actions ou veulent les interrompre » ». 

Ces mêmes personnes dénoncent « un pilotage à base d'injonctions et de pressions ».

Le SNALC s’étonne de cet appel à résister de la part de fonctionnaires voire de hauts fonctionnaires. On lui avait pourtant défendu de le faire.

Les IPR et IEN sont-ils là pour appliquer les directives du Ministère ou pour empêcher les enseignants d'appliquer une politique de bon sens ? Nous respectons leur conscience, qu'ils démissionnent et retournent devant les élèves.



Cette fable contient plus d'un enseignement:
            Nous y voyons premièrement
Que ceux qui n'ont du monde aucune expérience
Sont, aux moindres objets, frappés d'étonnement.
            Et puis nous y pouvons apprendre
            Que tel est pris qui croyait prendre
.[3]

 

[1] Petits meurtres entre amis.

[2] Le cheval de Troie.

[3] Le Rat et l’Huître, La Fontaine