SNALC

Déclaration au CTSD du 92 du 21 mars

Les mesures de carte scolaire pour la rentrée 2019 dans le 2nd degré.

Nous déplorons la baisse des heures postes pour les collèges et les lycées au profit des heures supplémentaires alors que le nombre d’élèves dans le 2nd degré est en augmentation… Il est à noter que quatre segpa auront des doubles niveaux à la rentrée prochaine. Nous constatons que cette baisse de moyens est le résultat d’une politique d’économie budgétaire voulue par le gouvernement pour endiguer l’endettement de la France. Les conséquences sur les conditions de travail des enseignants vont être multiples :

- augmentation des heures supplémentaires que les collègues devront se répartir,

- suppressions de postes et des classes de plus en plus surchargées,

- compléments de service dans d’autres établissements,

- recours à de plus en plus de contractuels face à la pénurie d’enseignants.

De tous ces constats, le travail en équipe pédagogique et la qualité d’enseignement risquent de disparaître. De nombreux enseignants vont se démotiver, se décourager voire démissionner sans compter une hausse de burn-out, une souffrance au travail de plus en plus accrue et un salaire nettement inférieur à celui de certains pays de l’OCDE.

La hiérarchie  prône la bienveillance à l’égard des élèves. Qu’en est-il de la bienveillance envers les professeurs ?

N’oublions pas que ce sont eux qui sont en première ligne face à certains qui ne respectent plus ni la fonction, ni l’être humain et font régner un climat de violence inacceptable dans les classes. Cette situation est insupportable pour une bonne majorité d’élèves qui essaient de travailler tant bien que mal et d’obtenir de bons résultats.

Il est urgent de tout mettre en œuvre pour qu’élèves et enseignants puissent travailler ensemble dans de bonnes conditions, dans une confiance mutuelle, dans la même direction avec le soutien de la hiérarchie. Pour cela, rétablissons l’autorité du professeur, arrêtons de minimiser ou de cacher les faits dérangeants, les incidents graves dévoilés par les réseaux sociaux et les médias.

Les élus au CTSD du 92


Version imprimable (PDF)